Lampadaire connection day 3&4


Pluie annoncée aujourd’hui, on est en Belgique il ne faut pas l’oublier.

Direction un hangar quasi abandonné, lieu où Erik donne des stages depuis plusieurs hivers.

Ancienne usine de métallurgie, certaines grues, cabines et autres outils sont toujours là, plus en activité depuis une quinzaine d’années la poussière est reine ici.

L’échappement Akrapovik du 350 Husky résonne et rythme la séance du Belge.

Un tour de plus d’1 min et 30 secondes avec des traverses de chemins de fer, appuis de peuf, plans inclinés en béton en guise d’appels, Erik connaît le tracé par cœur.

L’ambiance est street, limite underground avec la pluie tombant fort dehors, la toiture étant trouée par endroit, laissant quelques flaques se former. Pas du luxe vu la poussière stagnante dès les premiers tours.



L’occasion pour Erik de continuer à tester pour résoudre cet éternel problème de fourche.

La moto de Tichoux est moins puissante, préparée que celle d’Erik mais également moins facile à faire virer, on s’échangera plusieurs fois les motos avec mon lampadaire, j’avoue être bien plus à l’aise sur la husky que sur la Gas.

Plus facile à inscrire, une poignée de gaz bien plus précise, des freins très efficaces, une moto qui donne envie de s’entraîner.

À moi la petite séance en pyramide.



Les sensations d’Erik et de sa clé dynamométrique, révéleront que son té inférieur empêche sa fourche de bien fonctionner malgré les couples de serrages respectés.

La fourche fonctionnant le mieux se trouve être deux tubes traînant chez Ktm Belgique depuis 2008/2009 ancien modèle présent sur les modèles cross de l’époque.

Premier bon point celle ci fonctionne correctement.

C’est sûrement celle ci qui ira faire le boulot en Allemagne.

Dernier roulage ce samedi ensuite repos et derniers préparatifs pour le départ mardi prochain.

Séance de récup grâce aux bottes drainantes laissées par Momo Brisebard, sympa cette Momo.


En ce vendredi Erik a du boulot sur ses deux motos, remontage de celle d’entraînement, changement d’amortisseurs, vidange etc, pas le temps de s’ennuyer le Belge.

Pour moi ce sera montage toute la journée, retour du copain vers 16h30, il m’appelle sur la route et me dit on va chez Diego faire de la pit, il a une piste folie chez lui, je sors, Erik arrive et c’est parti.


Une piste en sous bois au fond du jardin, fun à crever, des riders énervés, fini le boulot, c’est l’heure de s’amuser.

Les mecs se marrent, la règle est simple, si t’es premier tu prends l’extérieur dans les virages si t’es second l’inter, combats et grosse rigolade, c’est partie pour les manches à 4 ou 5 pilotes, dans une terre meuble à souhait, des appuis idéalement formés avec ces 125 crf, 100 crf, 100 xr et autres 140 klx.

De toute façon une ornière comme dans les livres, c’est la trace du pneu, la trace du cale pieds, la trace du pied, règle respectée chef!


Évidemment ces freestyleur aime la bière, du coup c’est parti pour une course différente, une bière aphonée au départ, deux tours à fond, une nouvelle bière cul sec et deux tours à fond pour finir, attention des officiels traînent au bord de la piste, vérifiant chaque reste dans les contenants des participants, gare à vous si vous ne finissez pas votre canette, pénalités sévères à base de houblon🍻


Et si la moto à la base ce n’était pas juste ça ?

Des potes, des virages, des sauts et des bagarres menant seulement à un apéro.

Leurs sourires font plaisir à voir, après c’était raclette, heureusement pour ma ligne, nous on rentre pour manger et se coucher tôt.

Apparemment il y a une nouvelle session ailleurs dimanche, à voir, faut motiver Erik, peut être si de notre côté tout est prêt.

Surprise !


En attendant, samedi matin, départ 8h10 pour aller rouler, encore une journée où les chronos vont faire briller un peu plus mes capacités photographiques, après tout je suis plus à quelques secondes prêt.


RP



231 vues

Posts récents

Voir tout