Lampadaire connection day 5

Dernière mise à jour : 26 oct.


Départ 8h20.

1h45 de route pour arriver dans un chemin à flanc de colline, passage étriqué pour la camionnette d’Erik, mais aussi celle de Ken De Dycker et le camion benne de Dorian Tourneur.

Oui, aujourd’hui le vainqueur des Nations 2013 fait partie de la joyeuse bande venue s’amuser dans cet espace privé composé d’une prairie et de sous bois vallonés, parfait pour recréer une endurotest.


Encore une fois cette semaine il y a une ambiance urbex avec cet entraînement, une ruine étant le point de départ et d’arrivée de la spéciale tracée par Erik.

Vitre cassée, façade par endroit effondrée, quelques panneaux danger à ne pas ignorer si on ne veux pas passer à travers le plancher vermoulu.

Une belle spéciale de 5 min, feuilles mortes, racines et quelques cailloux au milieu de cette terre pépite, ça glisse, ça repeint ma caméra, parfait en ce début d’automne.


La quasi-totalité des montées qui auraient pu me permettre de rejoindre plus vite le camp de base à midi auront raison de la puissance démoniaque de mon destrier du jour, ce bon vieux 125 crf.

Une fois dans le vallon pas d’autres solutions que de crapahuter et de faire le tour de la colline pour en sortir, une histoire de pression et de pneus sûrement.

Le temps est belge, le ciel est gris mais la température parfaite pour ce training.

Plus de 2h de chronos pour Erik ce samedi, dernière séance avant le départ pour l’Allemagne.

Devinez quoi la fourche à fonctionné parfaitement avec un essai d’un 5 eme té de fourche, alléluia mes frères.


Le grand Ken fera la séance à sa manière, enchaînant plusieurs tours et crapahutant ensuite cherchant de belles montées vierges à ouvrir, fun avant tout, les objectifs ne sont plus les mêmes pour l’ancien coéquipier de Cairoli.

L’Erzberg Rodeo lui faisant les yeux doux, poussez vous les cailloux, vous ne faites pas peur au géant.

Malheureusement pour Dorian, sa Ktm refusa de démarrer et la séance s’arrêta là pour lui, avant même d’avoir commencé.

Même après un braquage de batterie de ma Honda, rien n’y fit, silence pour son silencieux Akrapovic.


En début d’après-midi, c’est Dietger Damiaens qui arriva pour découvrir ce beau terrain de jeu.

L’actuel leader de la catégorie E3 sur le championnat d’Europe, casse de l’appui avec son 500 exc, généreux sur la moto, timide et discret dans la vie, il arrivera avec 4 petits points d’avance sur Dan Mundell l’anglais, Dietger a été régulier toute la saison et une roue avant explosée lors de la première crosstest du samedi finlandais sur la Beta de Dan a profité à notre Flamand.



Une chose est sûre, chacun d’entre eux aura l’envie et la hargne pour aller chercher le titre en Allemagne.

Lorsque l’on prend le général avant l’Allemagne on voit vite les écarts faibles, même pour Erik.

Il veut le scratch, comme il dit, ça change rien, il va falloir mettre gaz et penser au points plus tard. Alors je ne vous fait pas compte d’apothicaire ici.

Si vous souhaitez voir les écarts avant la finale ils sont ici, sur le site du championnat c’est ici.

Aujourd’hui on va aller pédaler un peu, bon pour ce que l’on a, un peu de détente à vélo avant la frite de ce soir.

Décidément je vais revenir ici avec une moto plutôt qu’une caméra. Si vous vendez un camion aménagé, c’est le moment de me contacter.

Demain derniers préparatifs et chargement du camion, départ tôt mardi matin et on reprendra normalement les reconnaissances mercredi matin.

Je vais finir par maigrir moi avec ces conneries, une aubaine.

RP


151 vues

Posts récents

Voir tout